lundi 30 janvier 2017

Publié dans: , , , , ,

Une application mobile pour détecter les mélanomes (cancer), c'est pour bientôt!


Img sources: syndicatdermatos.org + pixabay.com
Il est assez flippant de prendre rendez-vous chez le médecin pour voir si votre grain de beauté assez bizarre pourrait être cancéreux ou non.
Et si vous pouviez vous examiner vous même à l'aide d'une simple application sur votre smartphone! ça ne semble pas évident n'est ce pas ?
Pourtant, c'est exactement ce qui pourrait arriver dans un proche avenir, selon des scientifiques.

Un algorithme pour diagnostiquer le cancer de la peau a été développé, permettant peut-être aux gens d'être diagnostiqués en prenant une photo de leur lésion.
Et les experts affirment que la nouvelle méthode est tout aussi précise que d'aller visiter un dermatologue - si elle n'est pas plus performante.

Des chercheurs de l'université de Stanford  (Californie, USA) ont créé une base de données de près de 130000 images de maladies de la peau pour tester leur algorithme.
Et dès le premier test, il a réalisé des examens avec un haut niveau de précision, en donnant des résultats en accord avec les diagnostiques de 21 dermatologues reconnus.


Il s'est avéré être tout aussi efficace pour diagnostiquer certains cancers parmi les plus courants et les plus mortelles, selon l'étude publiée dans la revue Nature.

Lisez aussi: Les pacemakers peuvent être piratés!



Sebastian Thrun, le chargé de l'étude, a déclaré: «Nous avons réalisé que c'était possible, pas seulement de faire un petit progrès, mais de réaliser ce qu'un dermatologue humain pourrait faire.»
«C'est alors là que nous avons changé d'avis. On s'était dit alors : «Écoutez, ce n'est pas seulement un projet de classe pour les étudiants, c'est une occasion de faire quelque chose d'immense pour l'humanité».

Plutôt que de développer un algorithme à partir de rien, les chercheurs se sont basés sur un algorithme de reconnaissance visuelle développé par Google.

Cet algorithme avait déjà aidé à identifier 1,28 million d'images de 100 catégories d'objets ou d'animaux possibles, y compris les chats et les chiens.
Mais les chercheurs lui ont appris à reconnaître les différences entre un carcinome malin et une kératose séborrhéique bénigne.
Ils ont utilisé des images qui variaient en termes d'angle, de zoom et d'éclairage de plus de 2000 maladies provenant d'internet.

Susan Swetter, professeur de dermatologie à l'université, a déclaré que la classification assistée par ordinateur pourrait grandement aider les responsables du diagnostic du cancer.



Le mélanome, la forme la plus mortelle de la maladie, a un taux d'espérance de survie de cinq ans dans 97% des cas si ce dernier a été détecté tôt.
Toutefois, si elle n'est dépisté que plus tard, ce chiffre chute à seulement 14%.

Actuellement, les dermatologues examinent les lésions suspectes à leur œil nu et une loupe à main pour y voir de plus prêt. Si ces méthodes se révèlent peu concluantes ou les amènent à croire qu'elles peuvent être cancéreuses, une biopsie est alors effectuée.





Cet article a été traduit depuis l'anglais à partir de cet article publié sur DailyMail.co.uk