dimanche 22 janvier 2017

Publié dans: , ,

L'intelligence artificielle surpasse aujourd'hui celle l'homme


Source : huffpost.com




Les ordinateurs peuvent déjà contenir une grosse quantité de données instantanément récupérables d'une manière qu'aucun humain pourrait défier, mais faire doter d'une intelligence est un défi entièrement différent. Une équipe de chercheurs de l'Université Northwestern a fait un pas énorme vers cet objectif avec un modèle de calcul qui surpasse l'adulte américain moyen dans un test d'intelligence standard.

Comme le rapporte PhysOrg , le système informatique ingénieux utilise une plate-forme d'intelligence artificielle appelée CogSketch qui lui donne le pouvoir de résoudre les problèmes visuels en les regardant, ce qui a traditionnellement freiné auparavant de nombreux exemples d'intelligence artificielle. Être capable de comprendre visuellement, d'interpréter puis ensuite utiliser ces données pour arriver à une solution au problème, amène à un système informatique plus proche du fonctionnement du cerveau humain que beaucoup de systèmes similaires avant lui. Ainsi, l'équipe lui a fait passer à sa création un test d'intelligence standardisé populaire appelé Raven's Progressive Matrices .


Le test de Raven (ou RPM) est composé de 60 questions à choix multiples qui mesurent la capacité de raisonnement du sujet, à l'aide de puzzles visuels. Pour chaque question, une série de formes est donnée et le sujet testé doit identifier un motif et sélectionner la forme qui devrait logiquement venir après.

Le système d'intelligence artificielle développé par les chercheurs a obtenu de très bons résultats sur le test, un résultat égal ou supérieur à celui des 75%  d'adultes vivants au USA. En plus de ça, là où le système a trébuché, étaient les même parties du test où les sujets humains testés se sont retrouvé coincés.

"La plupart des recherches sur l'intelligence artificielle aujourd'hui concernant la vision mettent l'accent sur la reconnaissance ou l'étiquetage de ce qui se trouve dans une scène plutôt que de réfléchir à son sujet", a déclaré Ken Forbus de Northwestern. "Mais la reconnaissance n'est utile que si elle soutient le raisonnement ultérieur. Notre recherche fournit une étape importante vers la compréhension du raisonnement visuel plus largement. "
À priori, le jour où les machines prendront le contrôle n'est pas très loin !






Article traduit depuis nypost.com, cliquez ici pour voir l'article original.